Les muscles

Le squelette articulé, actionné par tout un ensemble de muscles, permet d’effectuer tout une série de . La station verticale est propre à l’espèce humaine, plusieurs muscles restent alors contractés pour maintenir le corps debout. Les muscles du tronc et ceux de la cuisse tirent en arrière la colonne et le tronc. Les muscles de la cuisse et ceux de la jambe empêchent le de fléchir.
Une grande partie du poids de notre corps est représentée par ce que nous appelons la «chair». La chair est constituée de tissu musculaire dont la disposition, très variable, donne au corps humain sa particulière.
L'entretien des muscles exige beaucoup de nourriture et d', et c'est le qui apporte les substances combustibles nécessaires. Si un muscle travaille alors qu'il est privé d'oxygène, il produit des déchets, qui provoquent une .
Il existe trois grandes catégories de muscles dans le corps humain ; chacune possède des caractéristiques, et accomplit des fonctions particulières.
Les muscles les plus en évidence sont ceux qui s'attachent sur les os ; ce sont les muscles du .
Les muscles du squelette sont souvent appelés muscles parce que nous pouvons les contôler à notre gré. Ils s'insèrent sur les os par des tendons très fermes. Quand un muscle se , c'est-à-dire qu'il se raccourcit, il tire sur le qui, à son tour, tire sur l'os pour produire le . Les muscles ne peuvent ni s'allonger, ni pousser, et c'est la raison pour laquelle ils existent par paires. Chaque muscle travaille contre son partenaire, si bien qu'un os peut bouger dans deux .
Viennent ensuite les muscles que nous ne pouvons pas contrôler ; ce sont ceux, dits , qui enveloppent les vaisseaux sanguins et l'intestin. Ils fonctionnent automatiquement et sans que nous en ayons conscience. Ils se contractent lentement, mais ne se fatiguent pas.
La troisième catégorie, et peut-être la plus impressionnante, est celle représentée par le coeur, ou muscle . Ils travaillent en permanence pendant toute la durée de notre vie.