Le coeur
La circulation sanguine
Le sang
Corps humain: exercices en ligne
La respiration
L'appareil circulatoire
LE CORPS HUMAIN CYCLE III









L'appareil respiratoire exercice en ligne
le trajet de l'air dans les poumons
Echange gazeux dans les alvéoles
Les mouvements du diaphragme
Les poumons schèma
poumonvideo
Le corps humain téléchargement
Correction corps humain inscription

La respiration schéma
respirationvideo

La respiration

CHAPITRES

VOIR AUSSI

RETOUR

Le coeur

La circulation

Le sang

En ligne

L'appareil circulatoire

SOMMAIRE

Corps humain

Sciences

Histoire

Géographie

Français

Mathématique

Accueil

Anglais

Texte à trous

Quiz

Téléchargement

Trajet de l'air

Les échanges

La respiration

Téléchargement

Quizz

Les textes

Le trajet de l'air

TESTER SES CONNAISSANCES : l'appareil respiratoire

Le trajet de l'air

Cliquer sur le schéma pour l'agrandir


1L’air pénètre par les narines ou par la bouche.


2 L’air franchit le larynx, un organe situé au niveau de la gorge, il abrite les cordes vocales. Lorsque nous inspirons, l’épiglotte, un clapet situé au sommet de la trachée, s’ouvre pour laisser l’air s’y engouffrer. Puis elle s’abaisse, empêchant la salive et la nourriture de pénétrer à l’intérieur de la trachée.


3 Puis l’air pénètre dans la trachée, qui se divise en deux branches, les bronches.


4 Les bronches sont reliées au poumon droit et au poumon gauche. Chaque  bronche se ramifie en canaux de plus en plus fins.


5 Au bout de ces canaux, se trouvent des petits sacs pulmonaires, qu’on appelle alvéoles. C’est dans ces alvéoles, que l’oxygène est absorbé et que le gaz carbonique est rejeté.

L’air exécute un mouvement de va-et-vient : Inspiration ; expiration.


L’air parcourt le chemin inverse.

Les échanges gazeux

Dans les poumons, le sang s’enrichit en oxygène  tout en s’appauvrissant en gaz carbonique.  C'est au niveau des alvéoles, que l’oxygène passe de l’air dans le sang alors que le gaz carbonique passe du sang dans l’air.

  

           À la sortie du ventricule droit du cœur,  l’artère pulmonaire se divise en deux artères, l’une pénètre dans le poumon droit et l’autre dans le poumon gauche. Ces artères amènent dans les poumons le sang pauvre en oxygène, qui vient du cœur. Chaque artère se ramifie en donnant des vaisseaux de plus en plus fins, qui se continuent par des capillaires.

Quand nous faisons beaucoup d’exercices, nos muscles travaillent dur et produisent un excès de gaz carbonique. Celui-ci est dissout dans le sang et véhiculé dans l’organisme. S’il y en a plus que d’habitude, des cellules envoient un message au cerveau. Celui-ci traduit les signaux qui lui parviennent et ordonne aux muscles des côtes et du diaphragme d’accélérer leur contraction, et c’est ainsi que nous respirons plus vite pour nous débarrasser de l’excès de gaz carbonique.

  

 Le sang riche en oxygène, qui a circulé autour des alvéoles, est ramené au cœur, dans l’oreillette gauche,  par les veines pulmonaires. Ensuite le ventricule droit l’expulse dans tout l’organisme.

            Toutes les alvéoles pulmonaires sont entourées par des capillaires où circule le sang. L’oxygène de l’air passe alors dans le sang par les minces parois des alvéoles.  En même temps, le gaz carbonique, pour être expiré, passe à travers les parois.

1

2

Cliquer

 sur le schéma

 pour l'agrandir

La respiration est vitale pour l’être humain. De l’air que nous respirons, nous extrayons l’oxygène dont notre organisme a besoin pour transformer les éléments nutritifs contenus dans le sang, en énergie. Comme tous les mammifères, les humains ont besoin de poumons pour tirer l’oxygène de l’air qu’ils respirent.  Les poumons ressemblent à deux grandes poches spongieuses de couleur rose-gris. Ils sont situés dans la poitrine et sont protégés par les côtes. L'échange gazeux se produit au niveau des alvéoles.  À chaque mouvement respiratoire, environ un demi-litre d’air entre ou sort des poumons.

Pour chasser l’air à l’intérieur et à l’extérieur des poumons, la poitrine doit se dilater et se contracter. De puissants muscles font mouvoir les côtes à la fois vers le haut et vers l’extérieur, et un autre muscle, situé juste au-dessous des poumons, appelé diaphragme, s’aplatit ou se soulève pour donner plus ou moins de volume à la poitrine.

  

  


  

Fournir de l’oxygène à l'organisme

Mouvement du diaphragme

Cliquer sur le schéma pour l'agrandir

Les poumons

Cliquer sur le schéma pour l'agrandir

La respiration

Les poumons: vidéo

Questionnaire

Le texte

Téléchargement
SOMMAIRE

CORRECTION

S'inscrire

Schéma

Vidéo